Le Bassin Bleu à Gourbeyre

Par Thierry le Mercredi 05 avril 2023 - 23250 vues

La Guadeloupe est sans aucun doute l’île aux mille trésors. L’un d’eux, bien caché au cœur d’une végétation exotique, n’attend que vous. Je vous propose, lors d’une petite randonnée, de découvrir le Bassin Bleu, l’un des nombreux joyaux préservés du sud de l’île Basse-Terre.

Ce bassin façonné dans la roche est situé à l’entrée du Parc national de la Guadeloupe, cette partie de l’archipel qui est dominée par le célèbre Volcan de la Soufrière. Nommée le Bassin Bleu pour ses reflets azur, cette piscine naturelle est alimentée par la Rivière Galion. Celle-ci, qui prend sa source dans le massif de la Soufrière, parcourt 11,8 km avant de se jeter dans la mer des Caraïbes. Mais avant cela, elle doit s’affranchir de nombreux obstacles dressés par Dame Nature. Tantôt limpides, tantôt chahutées, les eaux turquoise de cette rivière nous offrent un spectacle féérique.

Rejoignons de ce pas, le Bassin Bleu, ce site d’exception situé à 620 mètres d’altitude sur la commue de Gourbeyre.

La trace du Bassin Bleu

Le Bassin Bleu se dévoile après une petite randonnée. Eh oui ! comme la plupart des magnifiques sites naturels, celui-ci n’est pas en bordure de route. Mais rassurez-vous, la trace qui vous conduit au plus près de cette merveille est très facile et ne demande que peu d’effort. Son trajet aller-retour ne dépasse pas les 2,2 km et son dénivelé est seulement de 84 mètres. Autrement dit, le Bassin Bleu est accessible à toute la famille !

Depuis le parking situé sur le remarquable Plateau du Palmiste, au pied des Mornes Lenglet et Graine Verte, vous empruntez le chemin de Moscou, un large sentier qui descend le long d’une bananeraie. Goudronné sur quelques dizaines de mètres, il se transforme rapidement en piste de pierre et de terre. Dans un premier temps, le paysage est relativement dégagé. De chaque côté, des champs ponctuent votre balade, ainsi que de magnifiques et gigantesques fougères arborescentes aux airs de palmiers. Mais le clou du spectacle, si le temps n’est pas trop brumeux, c’est la vue imprenable sur le massif de la Soufrière. Le volcan se dresse face à vous. Vous ne pouvez pas le manquer !

Quelques centaines de mètres plus en avant, le chemin devient un peu plus étroit et vous vous retrouvez au cœur d’une végétation tropicale et humide, parée, de-ci de-là, de bananiers garnis de régimes. Sous de grands arbres tels que des Bois Rouge Carapate aux contreforts imposants ou des Palétuvier jaune pourvus de racines-échasses, vous arrivez à la Ravine Bois Blanc. Ce lit de rivière, où seuls de minces filets d’eau se fraient un passage à travers les pierres, indique que vous êtes à mi-chemin.

Votre randonnée se poursuit à travers une végétation toujours plus verdoyante, luxuriante et surprenante. Le chemin, large et bien entretenu, finit par se rétrécir avant de finalement longer la rivière et ses eaux translucides, située légèrement en contrebas. Après quelque 30 minutes de marche, et après avoir traversé une aire de pique-nique, vous arrivez au Bassin Bleu où un bruit de cascade résonne.

La découverte du Bassin Bleu et de sa cascade

Là, dans une trouée de la forêt tropicale, au pied des rochers, un bassin s’est creusé au fil du temps dans des blocs volcaniques. Mais avant de pouvoir vous tremper les orteils, vous devez descendre dans le lit de la rivière en vous aidant de racines ou de lianes.

Les moins frileux profitent d’un moment de baignade dans ce bassin où la température moyenne est de 20 °C. Mais quel régal, les jours de grande chaleur ! D’autant que le bassin, dont la profondeur peut atteindre 2 mètres, se prête aux plongeons. Pour ceux qui préfèrent le confort de la rive, une oreille attentive permet de reconnaître le chant strident du grillon ou les coups portés par le pic noir de Guadeloupe dans le creux d’un arbre.

En fonction de l’heure à laquelle vous arrivez, de la météo et du débit de la rivière, le Bassin Bleu revêt différentes nuances, allant du bleu au vert-de-gris, passant bien sûr par la teinte turquoise. Le matin, entre 11 h et 13 h, est le moment idéal pour profiter des rayons du soleil. Ceux-ci révèlent comme jamais la beauté du site, sublimant ses couleurs.

Les eaux fraîches d’une cascade alimentent cette piscine naturelle. Après un épisode pluvieux, jusqu’à trois chutes d’eau peuvent se jeter dans le bassin. Mais la principale, celle du milieu, est quant à elle toujours présente. Pour les amateurs de canyoning, elle se transforme en un amusant toboggan naturel, à condition d’être muni d’un équipement adapté.

Le Bassin Bleu vous offre un cadre exceptionnel, mais je vous conseille à présent de gravir ses abords. À l’aide de racines et de lianes, un sentier vous hisse au-dessus de la cascade. Ce point de vue est MA-GNI-FI-QUE ! Il aurait été dommage de le louper, n’est-ce pas ? D’autant que depuis ce sentier, vous avez accès à un second bassin, lui aussi agrémenté d’une cascade massante et rafraîchissante à souhait.

Quelle route emprunter pour aller au Bassin Bleu

Pour vous rendre dans ce petit coin de paradis, vous devez, en quittant le bourg de Gourbeyre, emprunter la D10 à destination du plateau de Palmiste. Prendre à gauche en direction de Moscou au petit carrefour situé un kilomètre après le château d’eau (visible sur votre droite). À seulement 4 kilomètres de Gourbeyre, des panneaux d’information concernant le Bassin Bleu apparaissent sur votre gauche. Vous n’avez plus qu’à vous garer !

Quelques conseils

Le sentier est accessible à tous. Mais n’oubliez pas qu’il se trouve en pleine forêt tropicale. L’humidité présente rend le chemin et les cailloux glissants. Pour profiter au mieux de cette balade, pensez à vous équiper de bonnes chaussures. Il serait dommage, à cause d’une simple paire de tongs, de rebrousser chemin sans avoir goûté à la magie du Bassin Bleu.

Un ciel gris ne devrait pas vous faire renoncer à suivre la trace du Bassin Bleu. Si la période sèche est rêvée pour ce type de randonnée, la saison des pluies n’est pas mal non plus. Le débit d’eau plus important vous offre un spectacle féérique. Muni d’une cape de pluie et de bonnes chaussures, vous ramènerez des souvenirs inoubliables du Bassin Bleu et des eaux tumultueuses de la rivière.

Enfin, l’idéal est de prévoir un petit pique-nique en fin de matinée aux abords du Bassin Bleu.

Ma devise, sortez et profitez de la vie !

Pour voir la vidéo exclusive sur Le Bassin Bleu Cliquez ci-dessous :

 

Tags

WhatsApp

L'article en image

Réseaux sociaux

Dernières actialités

A propos de l'auteur

Back To Top