La distillerie Damoiseau : Visite guidée

Par Thierry le Lundi 14 août 2023 - 1776 vues

Les Antilles sont connues pour leurs plages paradisiaques, mais pas uniquement. Le rhum fait partie du voyage et séduit les amateurs de cet élixir qui fait, lui aussi, la réputation de ces merveilleuses îles. Si vous avez l’opportunité de fouler le sol guadeloupéen, en dehors des sensationnels spots que l’archipel vous offre, un site exceptionnel est à ne pas manquer. Il s’agit de la distillerie Damoiseau.

Située sur la commune du Moule, la distillerie Damoiseau est la seule “vieille” distillerie de Grande Terre. Sa production annuelle est d’environ 3 à 3,5 millions de litres chaque année. Entourée d’un parc où les palmiers sont rois, vous n’avez aucune excuse pour ne pas vous y rendre, d’autant qu’un accueil des plus chaleureux vous y est réservé. Alors, prêt à découvrir toutes les étapes de fabrication du rhum ? Suivez le guide !

L’histoire de Damoiseau

Fondée à la fin du 19e siècle par un dénommé Rimbaud, descendant de colons martiniquais, la distillerie Damoiseau était en premier lieu un domaine agricole, le domaine de Bellevue. Laissé à l’abandon, ce domaine a été racheté par Roger Damoiseau en 1942. Une activité sucrière a alors été reprise avec la fabrication de bonbons et de confitures. Mais très vite, le rhum s’est imposé, jusqu’à devenir l’activité principale de la société. C’est notamment grâce au franc succès de ce dernier que l’entreprise familiale Damoiseau est aujourd’hui leader du marché guadeloupéen.

À partir de 1968, Roger Damoiseau fils a continué de développer l’entreprise, et depuis 1995, ce sont ses trois enfants qui sont aux commandes dont Jean-Luc, distillateur, est responsable de la production.

Le moulin de l’ancienne sucrerie

De par son histoire et ses équipements, la distillerie Damoiseau fait partie du patrimoine guadeloupéen. D’autant qu’elle abrite l’un des vestiges les plus typiques de cette partie de l’île : un moulin à vent. Celui-ci permettait de broyer la canne de l’ancienne sucrerie.

Si ses ailes ont aujourd’hui disparu, son mécanisme est en revanche toujours en place à l’intérieur. Vous pouvez même monter un escalier de bois pour observer les rouages de plus près. Au rez-de-chaussée, les trois môles qui servaient à extraire le jus de la canne sont encore visibles, de même que la goulotte qui acheminait le liquide jusqu’à la sucrotte (usine à production de sucre).

Non loin de là, vous découvrez la cloche qui était destinée à prévenir les esclaves qu’il était l’heure de reprendre ou d’arrêter les tâches qui leur incombaient. Une vieille locomotive à l’effigie de la maison Damoiseau et un wagon vous accueillent par ailleurs à l’entrée du site. Ils témoignent de l’époque où la cane était acheminée à la fabrique par les rails.

Le processus de fabrication du rhum

Vous avez probablement déjà goûté à ce fabuleux breuvage. Mais savez-vous comment est fabriqué le rhum ? La distillerie Damoiseau vous ouvre ses portes et vous livre tous ses secrets… ou presque !

Le broyage de la canne à sucre

Tout commence entre fin janvier et le mois de juillet, au moment de la récolte de la canne à sucre. Celle-ci est acheminée tôt le matin, directement à l’usine. Les charriots de canne fraîche sont pesés avant d’aller sur une table d’alimentation qui peut recevoir 60 tonnes de canne. La chaîne à canne va ensuite défibrer les tiges, les effilocher, jusqu’à obtenir une paille : la bagasse.

Dans un second temps, la bagasse est envoyée vers un moulin qui va en extraire le jus. Ce processus est renouvelé trois autres fois après que la bagasse soit réimbibée, afin d’en prélever le maximum, si bien qu’à la fin de cette étape d’extraction, il ne reste plus que 2 % de sucre dans les cannes exploitées. Le jus (ou vesou) est alors filtré avant d’être dirigé dans l’une des 14 cuves.

La bagasse sèche est quant à elle directement envoyée en chaudière où elle est brûlée pour obtenir les 16 bars de vapeur utilisés pour la phase de distillation.

La fermentation

Grâce à l’ajout de levures, le processus de fermentation peut rapidement débuter. La température, qui va augmenter progressivement, est contrôlée afin d’avoir la meilleure extraction d’alcool possible. Des serpentins à l’intérieur des cuves permettent de gérer de façon optimale la température du futur breuvage. En fonction du taux de sucre, cette phase dure environ un à deux jours, mais jamais plus. Le jus ainsi obtenu contient seulement 6° à 7° d’alcool.

La distillation

Le liquide fermenté est ensuite acheminé dans les colonnes de distillation. Les vapeurs d’alcool montent vers les condenseurs où de l’eau froide les refroidit pour les transformer en liquide. Un rhum brut contenant près de 86-87° est récupéré. Ces colonnes de distillation sont automatisées afin d’obtenir, en jouant sur les températures, les saveurs escomptées.

Le reliquat de jus est conduit vers des évaporateurs qui récupèrent l’eau utilisée pour le refroidissement des cuves et des condenseurs. La vinasse restante, très concentrée, est mélangée aux autres déchets de la canne et servira de compost.

La dilution

La dernière étape consiste à diluer le rhum brut. Mais celle-ci intervient après avoir laissé poser durant deux à trois mois ce rhum naissant dans des cuves inox. Après ce laps de temps, de l’eau osmosée est savamment rajoutée afin d’obtenir un breuvage compris entre 40° et 55° pour qu’il puisse être commercialisé.

Le vieillissement

Divers rhums sont élaborés chez Damoiseau. Certains sont placés pendant quelques mois dans des foudres de chêne où ils ont imprégnés par le tanin du bois. Il s’agit des rhums paille ou ambrés. D’autres cuvées sont mises dans des fûts de chêne, où elles vieilliront durant au moins trois ans, afin d’obtenir de savoureux rhums vieux.

Visiter la distillerie Damoiseau

Vous souhaitez plonger dans l’univers du rhum ? Si la visite de la Distillerie Damoiseau est possible et gratuite toute l’année, la production du rhum est quant à elle visible seulement une partie de l’année. Pour assister à l’élaboration de cette boisson mythique, il faut vous y rendre entre les mois de février et juillet. Vous pouvez alors déambuler à votre guise et suivre le processus de A à Z. Le personnel n’attend qu’une chose, partager avec vous cette activité passionnante !

Vous pouvez également déguster l’un des meilleurs rhums dans la Cabane à Rhum ou flâner dans la boutique. Entre deux bouteilles de rhum, dont certains ont plus de 15 ans d’âge, de nombreux souvenirs aux couleurs de la maison vous sont proposés.

Mais comme toujours, sortez et profitez de la vie smiley !

Pour voir la vidéo exclusive sur la Distillerie Damoiseau Cliquez ci-dessous :

 

Tags

WhatsApp

L'article en image

Réseaux sociaux

Dernières actialités

A propos de l'auteur

Back To Top