Retour des touristes sur les plages de Guadeloupe

Ce lundi 18 avril 2022, le personnel aéroportuaire de Pointe-à-Pitre a été témoin d’une scène pour le moins surprenante. Pour la première fois depuis le début de la pandémie à la COVID-19, les passagers d’un avion dérouté n’ont pas pu se loger. Non pas qu’ils étaient à court de liquidités, seulement, tous les hôtels étaient pleins.

Après avoir été touché de plein fouet par les mesures barrière, il semblerait que l’industrie du tourisme reprenne du poil de la bête.

Des hôtels saturés durant le week-end pascal
Le dimanche 17 avril, les chrétiens du monde entier ont célébré la résurrection du Christ. Pour les croyants comme les athées, cette fête a donné lieu à un weekend de quatre jours. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les Français ont pleinement profité de ces instants de répit.

Directeur général de l’hôtel Fleur d’épée, Yves Jacquet a eu le bonheur de voir toutes ses chambres afficher complet. 80 % d’entre elles étaient occupées par les métropolitaines tandis que les 20 % restants étaient loués par des locaux.

Depuis le 24 janvier 2020, l’hôtelier se languissait de réaliser de telles performances. Et selon ses dires, il ne serait pas un cas isolé. Aussi bien dans l’hôtellerie classique que dans les hébergements alternatifs, des chambres sont fermement réservées jusqu’en mi-mai.

Fruit du hasard ? Coup de bol ? Absolument pas. Depuis plusieurs mois, le Comité du Tourisme des Îles de Guadeloupe (CTIG) travaille d’arrache-pied pour faire revenir les touristes.

Un plan de relance touristique qui porte ses fruits
Surnommée "l’île papillon", la Guadeloupe est une destination qui séduit par la beauté de ses paysages et son atmosphère apaisante. Pour le CTIG, il était crucial de faire connaître ce petit bout de paradis au plus grand nombre.

Pendant les deux derniers mois, le comité a pris part à cinq salons du tourisme. Paris, New-York, Berlin, … Les résidents des plus grandes métropoles ont eu un avant-gout des merveilles de l’archipel. En parallèle, de nouvelles connexions aériennes ont relié Pointe-à-Pitre à Lyon, à Bordeaux, à New York et même au Canada.

Autre élément ayant fait pencher la balance : l’assouplissement des mesures barrière. Quand le président Français a levé certaines restrictions, les hôteliers ont entraperçu une lueur d’espoir.

Tous ces efforts ont fini par payer. Enfin, le tourisme guadeloupéen sort de sa léthargie.

La preuve : en juste quelques semaines, l’île papillon est devenue la destination familiale n°1 sur Airbnb.


WhatsApp Commenter
Publié le mercredi 20 avril 2022 à 15:56 par icigwada
240 vues
0 commentaires

Tags

Commentaires

Soyez le premier à commenter !


J'ecris mon commentaire

Back To Top